Graphiste / infographiste 3d / illustrateur

Slide thumbnail

Création et animation de personnages 3D pour le château de Beaugency

Slide thumbnailgraphiste-illustrateur-mascotte

Illustration : 30 ans de la Biocoop de Lorient

Slide thumbnailgraphiste 3d - restitution 3d du château de la Hunaudaye

Château de la Hunaudaye - Réalisation d'un film d'animation 3D

Un graphiste au vert

Basé à Lorient en Bretagne, je me nomme Laurent Châtellier et je suis graphiste / infographiste 3d et illustrateur freelance. Issu de l’École Supérieure d’Arts de Lorient (EESAB), j’ai travaillé deux ans en temps que graphiste en agence, puis je me suis lancé en 2006 comme graphiste indépendant. Ensuite, j’ai évolué de manière autodidacte.

Compétences

Parti du dessin et de la peinture traditionnelle, la base,  je me spécialise de plus en plus vers la 3D, l’animation et les expériences interactives.  Curieux et autodidacte, je réunis beaucoup des caractéristiques de ce qu’on appelle un geek, pour parler clairement. J’ai  acquis au fil des années quelques compétences en animation 3D, motion design et plus modestement en programmation (html, CSS, javascript, C#). Intégrer du dessin ou des techniques traditionnelles aux créations numériques  est généralement apprécié de mes clients. Je réalise de plus en plus de visuels et d’animations en 3D, notamment des hypothèses de restitutions 3d historiques.

Projets

J’ai travaillé sur plusieurs reconstitutions architecturales de château-fort, motte castrale, mobilier médiéval. Ce sont réellement ces projets là  qui m’intéressent le plus, à la fois grâce au côté enrichissant culturellement et scientifiquement, ainsi que pour les défis techniques que chaque projet me propose, chacun étant unique.
Les supports de diffusion sont variés, allant de l’écran de diffusion dans l’espace du musée au reportage TV, en passant par le Projection mapping, la réalité augmentée sur tablette, ou encore l’application 3d temps-réel.

Transmission

Depuis décembre 2015, j’occupe de manière intermittente un poste de professeur au Lycée des Métiers d’Arts Bertrand Du Guesclin, à Auray, où je suis chargé d’enseigner les arts visuels (rough et dessin publicitaire) ainsi que tout l’aspect technologique ( Mise en page sous In Design, retouche avec Photoshop, création de logo etc…).

Efficacité

La démonstration 3D de votre produit, le logo, une affiche, vos cartes de visites, votre plaquette, ou bien votre site web… Ce sont autant de documents qui représentent votre entreprise, son projet, lui forgent une identité visuelle. Le rôle de votre graphiste est évidement de s’assurer que cette identité corresponde à vos attentes et à celles de vos client, mais surtout qu’elle soit cohérente dans sa forme et efficace dans sa fonction.

J’ai lu quelque part une formule intéressante à ce sujet : « Le contenu est le maître et le design, son serviteur« , c’est quelque chose que je garde à l’esprit lorsqu’on me confie un travail. Voilà pourquoi mes visuels sont souvent épurés, sans surcharge, laissant beaucoup d’espace de circulation pour le regard. J’essaie surtout de privilégier la clarté du message ainsi que la rapidité de lecture, sans oublier de hiérarchiser les informations.

Less is more

Faire appel à un infographiste découle souvent d’un souci esthétique, en effet, on veut un graphisme élégant ou une belle illustration, on souhaite que ce soit joli. Mais le rôle de votre graphiste ne s’arrête pas là : d’ailleurs, le côté plaisant d’un visuel est très subjectif. En revanche, le sens, la pertinence des signes et leurs connotations (sémiologie, couleurs, symboles, choix typo…), la lisibilité (composition, contraste, temps d’affichage…),  sont des éléments beaucoup plus objectifs et mesurables. En conclusion, l’architecte a dit « Less is more » (littéralement « moins c’est plus »), je le rejoins souvent.

La grosse artillerie

La suite Adobe Creative Cloud est certainement l’outil incontournable pour tout graphiste, alors depuis 2016 je suis passé à leur formule d’abonnement mensuel pour avoir toujours les logiciels à jour et bénéficier des dernières nouveautés. Les licences sont valides. Le travail est fait dans les règles de l’art et légalement irréprochable, donc un gage de tranquillité pour  ma clientèle et moi.
De la même façon, plus récemment j’ai ajouté à ma trousse à outils la suite logicielle d’Allegorithmic : Substance Designer, B2M, et Substance Painter, car ces outils de texturing – merveilleusement performants et bien pensés – se sont imposés ces deux dernières années comme des indispensables dans le monde de la 3D.
Finalement, j’ai acquis une licence pour le superbe moteur de rendu 3d OctaneRender qui permet de réaliser des images de synthèse photoréalistes.

Les logiciels libres et expérimentaux

Je réalise mes visuels lorsque c’est possible avec des logiciels à licence GNU/GPL. Parmi lesquels Blender  qui reste mon principal logiciel pour la 3D, de la modélisation jusqu’au rendu. Unity, pour tout ce qui concerne le jeu-vidéo et les applications interactives. Enfin Open Office est plus efficace que la suite Office de Microsoft pour la facturation et les devis, bien que gratuit… Krita pour le dessin, la peinture numérique et même l’animation.

Ces outils libres – malgré certaines limitations – bénéficient sur Internet de communautés passionnées et ingénieuses.  Ces réseaux fédèrent aussi bien des amateurs que des étudiants et des professionnels. Ils se retrouvent autour d’un logiciel créatif, avec pour  points communs le plaisir d’apprendre et de progresser. La motivation peut-être aussi de montrer ses créations,  d’expérimenter ou de partager ses connaissances.